A la frange d’une blessure

Peinture_catalogue34_40-40_low_01La brosse écarte le flanc des montagnes
Et jouit au magma des mondes

La couleur s’arrache du ventre élémentaire
Et crache sur la toile le flot des volcans
La marée s’étale-épaisse- s’apaise…

Des profondeurs infinies aux gouffres intérieurs
Les plages alanguies suintent encore
d’un bouillon incandescent

Le geste s’est ourlé sur la frange d’une blessure
La pâte a pétri les corps, la matière et la chair
Au loin, un songe léger frissonne les frontières

Kwon Sun Ran volcanise les océans, puis
S’éveille interloquée
L’énergie primitive l’a pétrifiée
D’un geste vif
Elle replonge la brosse aux confins des univers, dans la boue des temps
Là où émerge l’urgence-antérieure et vitale.

Emmanuel Souchier, 2013